jeudi 14 octobre 2010

Le Docteur n'a plus de temps

Et bien non! Je ne suis pas mourant entre deux aventures de Warlord of the Accordland, ni même exilé sur une terre où les jdr sont détruits. Je suis toujours vivant!

Mais comme j'ai mentionné dans mon groupe Facebook, il me manque beaucoup de temps. Même je n'ai plus de temps pour enregistrer de nouvelles critiques. Tout ça, c'est la faute à ma vie à 100 à l'heure et mon travail et ma famille et les impondérables et...

Mais n'allez pas croire que je cesserai de lire, de parler et de critiquer des livres de jdr! Oh que non! J'ai déjà trois critiques d'écrites et je lis mes derniers achats. Autant dire que je reprends mes forces pour mieux reprendre du service.

Merci d'être patient et d'écouter mes anciennes critiques. Je vais faire mon possible pour revenir le plus vite possible!

Guillaume

vendredi 27 août 2010

Problèmes et solutions

L'expérience! Ça en prend! Et comme je l'écrivais sur le site Rôliste.tv, il me faudra en acquérir pour vous donner des critiques potables.

Alors pour vous montrer les problèmes que je vais régler dans la critique #58, voyons ce qui ne fonctionne pas dans la critique #57.

1-La première chose : les transitions entre les scènes. Je n'ai pas mis de transition entre les scènes, c'est pour ça que ça coupe ou que vous avez l'impression que je bouge dans l'écran. Tout ce que j'ai fait, c'est couper les clip pour qu'ils commencent quand dès mes premiers mots.

2-La deuxième chose : mon cadrage. Impossible de faire autrement. Mon écran vert fait 5x7. Tout ce que je peux faire serait de me rétrécir dans le clip. C'est une idée. Et aussi, je vais sûrement me faire couper les cheveux... je crois.

3- La troisième chose : les feuilles dans les mains. Je ne suis pas capable d'apprendre un texte par coeur. Alors vous les entendrez, ces feuilles que je froisse et verrez mes yeux descendre durant quelques critiques encore.

4-La quatrième chose : l'éclairage. J'ai demandé le maximum des lampes que j'utilise. Il m'en faudrait une autre, mais mon installation est tellement bric-à-brac que je ne pourrais même pas la brancher.

5-La cinquième chose : mettre un peu de mouvement dans mon fond d'écran. Je pense que ça devrait être assez simple faire ça. Il me faut trouver des illustrations provenant du livre que je critique et faire deux ou trois passe-passe avec le logiciel de montage vidéo.

Beaucoup de pain sur la planche, en perspective.

mercredi 25 août 2010

Quand la fiction n'est pas assez fiction...

Lors de ma dernière critique, j'ai parlé d'une unité de l'armée mexicaine qui avait déserté pour travailler sous les ordres d'un cartel de la drogue.

Et bien sachez mes amis que cette histoire est vraie! Je viens d'en avoir la confirmation en lisant cet article.

Alors je me pose une question : est-ce que Shadows of Mexico est un guide de la violence mexicaine camouflé en supplément de jeu de rôle? C'est dire que la fiction n'est pas assez fiction...

lundi 23 août 2010

Critique #57 - World of Darkness - Shadows of Mexico

C'est ça qui arrive quand c'est la première fois que tu manipules une caméra et un écran vert...

mardi 17 août 2010

Eclipse Phase vs Transhuman Space

Salut les rôlistes!
Durant une nuit d'insomnie, j'ai eu une idée. Pourquoi ne pas comparer Eclipse Phase et Transhuman Space? Alors j'ai écrit un texte que je voulais publier en vidéo. Mais je me suis rendu compte que ça s'y prêtait assez mal. Donc, pour répondre à la demande de Erwik, je vous donne à lire ce texte (avec fautes d'orthographes en prime).
-----------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour à tous et bienvenue à un autre vlog du Docteur critique.

Cette semaine, je fais quelque chose de différent. Je vais vous entretenir d’Eclipse Phase et de Transhuman Space. Pourquoi?

Parce que au travers de mes recherches sur ces jeux de rôle, je me suis rendu compte que l’univers décrit par chacun de ces suppléments est très proche, mais en même temps très différents. Et je pense que l’exploration ces différences nous permettra trouver ce qui les rend uniques. Pour ce faire, je vais parler de deux points très précis qui nous permettront de mettre en lumière ces jeux. Mon premier sera la singularité technologique d’Eclipse Phase versus le monde sans catastrophe de Transhuman Space. Mon deuxième sera le transhumanisme d’Eclipse Phase versus le posthumanisme de Transhuman Space.

D’abord, qu’est-ce que la singularité? « La théorie de la
singularité technologique émet l’hypothèse que l’évolution exponentielle de la technologie informatique atteindra bientôt un point au-delà duquel il ne nous sera plus possible de l’appréhender. Cette théorie est basée sur la loi de Moore qui postule un doublement de la puissance de calcul des ordinateurs tous les 18 mois. En extrapolant, il apparaît qu’en 2035 au plus tard, l’homme aura créé une intelligence supérieure à la sienne mettant ainsi fin à l’ère humaine ». (source Wikipedia)

Dans Eclipse Phase, la singularité s’est produite lorsque les humains n’ont pas été en mesure de comprendre que l’intelligence artificielle qu’ils avaient construit, les TITANS, a dépassé les limites de leur intelligence et a décidé de les éliminer, mettant ainsi fin à l’ère humaine tel que nous la connaissons.

Cette méthode de la tabula rasa est un truc de romancier qui permet facilement à des auteurs d’introduire des nouveaux concepts dans le jeu. Le plus important de ces concepts est l’hypercorporation. C’est-à-dire une corporation à l’image de la population qui peuple le monde d’Eclipse Phase : sans corps physique, sans complexe militaro-industriel rattaché à eux, sans employé ou presque, sans syndicats, sans siège sociale, avec un don de quasi ubiquité grâce aux moyens de communication : une construction ex-nihilo dans les multiples strates d’un réseau informatique (le MESH), une désincarnation de soi et de l’autre sans possibilité de rédemption, de retour en arrière : la perfection

Eclipse Phase serait alors un jeu où l’identité ne joue plus un rôle primordiale car le joueur peut jouer tous les rôles qu’il veut tout comme l’hypercorporation peut changer de forme. La singularité a induit la possibilité que vous pouvez être ce que vous voulez seulement si vous respecté les codes culturels qui sont rattachés à votre pensée politique et/ou philosophique.

À l’opposé, il n’y a pas eu de singularité technologique dans Transhuman Space. Pourquoi ? Parce que la loi de Moore s’est révélée fausse. Même que les super intelligences artificielles ont été reconnu comme ayant des droits dans certains états, en Europe par exemple. Alors que pouvons-nous dire de plus ? Et bien juste le fait que la Terre est encore habitée permet d’introduire des concepts philosophiques et politiques encore plus probants et peut-être plus réaliste que ceux d’Eclipse Phase.

En effet, S’il y a de la vie sur Terre, il y a encore du monde pour réfléchir, créer et détruire. La richesse de Transhuman Space est là : l’extrapolation des religions, des mythes, des philosophies, des politiques et des conflits à travers la posthumanité crée bien plus de possibilité de jeu que l’univers figé et sclérosé d’Eclipse Phase où la prémisse de base est le « nous contre eux ».

Bien que dans les deux jeux, les nouvelles philosophies s’articulent autour de la technologie et de son application, il n’en reste pas moins que dans Transhuman Space, il y a encore la présence des grands courants politico-religieux du 21ème siècle. De mon point de vue, cette présence apporte plus de profondeur à cet univers. Comparé à Eclipse Phase où la pensée s’articule seulement autour de la technologie, Transhuman Space laisse beaucoup plus d’espace de jeu si on veut toucher à des concepts plus «profond» dans une campagne.

Mon deuxième point est un peu plus compliqué, alors vous m’excuserez si je ne vais pas expliquer le pourquoi du comment de chacun des termes que je vais employer.

D’abord, une petite définition : le transhumanisme est la transition entre l’humain et le posthumain. Voyons comment ça se présente dans Eclipse Phase.

Tout d’abord, la venue de la singularité technologique a forcé l’homme à s’exiler dans l’espace, plus souvent qu’autrement sans son corps. Cette réalité est toute nouvelle car la Chute s’est produite voilà seulement 10 ans. Donc, les 500 millions de survivants n’ont eu d’autre choix que d’accepter l’abolition de l’identité corporelle pour celle que le jeu nomme l’Ego. C’est-à-dire votre personnalité mentale.

Virtuellement, ça veut dire que personne n’a son corps d’origine et que virtuellement tout le monde peut être immortel. Mais quand on regarde tout ça de plus près et qu’on lit attentivement, on se rend compte que la peur de TITANS est tellement présente que les formes de vie non-humanoïdes sont ostracisés. Donc, vaut mieux avoir un corps humanoïdes et être en vie que de se faire jeter dans l’espace parce on habite le corps d’une pieuvre. C’est là qu’est rendu la mentalité de la population dans Eclipse Phase : gouverné par la peur.

Où est rendu cette transition ou si vous préférez cette évolution de la mentalité par rapport au transhumanisme dans Transhuman Space ? Et bien elle est accomplie. Elle est terminée car les habitants de cet univers ont accepté en partie tous les changements que la technologie peut apporter à leur corps et à leur esprit. Et comment nomme-t-on cette acceptation ? La posthumanité. Transhuman Space a terminé la transition entre le transhumanisme vers le posthumanisme et cette transition n’a pas été forcé par une catastrophe technologique mais bien par l’exploration spatiale et la technologie.

Et la question qui revient dans Transhuman Space est le célèbre «Qu’est-ce que l’homme ?» Pourquoi ? Parce que l’acceptation de la posthumanité a fait en sorte que l’homme a perdu ses repères et est devenu «autre» (aliéné) Question beaucoup plus intéressante a explorer que la peur dans Eclipse Phase.

Bon, j’ai terminé. Je sais que ma présentation est boiteuse. C’est ce qui arrive quand on a une idée à trois heures du matin après deux nuits d’insomnie. Je vous encourage à laisser vos commentaires juste en bas.

Merci de m’avoir regardé et à la prochaine.

dimanche 15 août 2010

Un problème de réglé!

Un problème de réglé! J'utilise maintenant Vegas pro 9.0 pour l'édition de mes vidéos. Je me demande pourquoi je n'avais pas découvert ce logiciel avant. Il est tellement plus souple et offre bien plus de possibilités que MAGIX Movie Edit Pro 15 Plus.

Je teste ma nouvelle lampe 150 watt cette semaine. J'espère que ça va régler un deuxième problème.


Warlord of the Accordlands - épisode 12

Dans cet épisode, mon joueur commence in medias res avec son nouveau personnage, sanstrop savoir pourquoi il se trouve lui-aussi dans le monde des nains, dont personne n'avait entendu parlé avant. Dernière partie de l'aventure "Black Forge" où les joueurs sauveront le village de Black Forge et se feront des amis en la personne des nains.

mercredi 11 août 2010

Vous avez dit "critique vidéo?"

Et bien oui, j'ai dit ça... Mais je ne savais pas dans quoi je m'embarquais... Ouch! Je rencontre tellement de difficultés techniques que je suis obligé de retarder d'une semaine ou deux la parution de la critique #57.

Dans mon dernier Vlog, je parlais d'expérimentation. Et bien je dois dire que j'expérimente avec les problèmes : mauvais éclairage, mauvais logiciel, mauvais effets, mauvaise installation. Je règle les problèmes un par un, mais il faut du temps.

La vidéo, c'est difficile pour un débutant comme moi.

Donc, ne perdez pas espoir (et moi non plus)! J'ai déjà enregistré des séquences de la critiques #57. Les résultats sont intéressants, mais je dois tout recommencer pour le bien de votre santé mentale.

D'ici deux ou trois jours, je vais mettre en ligne l'épisode 12 de la campagne de Warlord of the Accordland.

lundi 2 août 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 11

Dans cette épisode, mon joueur arrive au village de Black Forge pour défendre les nains de l'attaque des Abyssaux. Malheureusement, le groupe sera affligé de la perte de Malhack, le guerrier du groupe.

vendredi 30 juillet 2010

Plan pour les prochaines critiques

Comme vous devez tous le savoir, les prochaines critiques ne seront plus en audio seulement. Je vais intégrer la vidéo, mais de manière progressive. C’est-à-dire que ma prochaine critique ressemblera à mes anciennes critiques (avec les images qui défilent), mais que vous me verrez gesticuler et parler.

J’ai décidé d’y aller de manière progressive pour une seule raison : gagner de l’expérience avec la caméra, devant la caméra et avec mes logiciels. C’est donc dire que je vais ajouter un nouvel élément (effets visuels…) par critique. Je me suis rendu compte avec mes essais (que vous avez sûrement vu sur mon blog) que mes idées pour des effets spéciaux sont proportionnelles à la difficulté des les créer.

En attendant mon écran vert, j’ai pris de l’avance dans l’écriture de mes critiques. Les prochaines seront (peut-être dans le désordre) :

1-Shadows of Mexico
2-Spirit Slayers
3-Skinchanger

lundi 19 juillet 2010

Et une caméra avec ça?


Je viens de faire l'acquisition d'une superbe caméra. Et si vous devinez juste, la prochaine critique devrait être tout-à-fait différente!

Mais attention, ça va me prendre du temps pour maîtriser cette machine. Je risque de mettre en ligne des critiques assez étranges...

mercredi 14 juillet 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 10

Mon joueur et moi poursuivons notre aventure dans la tour de Sorcha, la dernière du peuple des Méduses. L'histoire commence à prendre forme (enfin!) et je pense que ma fille fera une bonne joueuse dans 15 ans... Vous l'entendrez sans problème...

20 secondes de silence au début.
L'épisode 9 fonctionne correctement maintenant.

mardi 13 juillet 2010

Le Docteur joue à Singularity

Bon jeu, beaux graphiques et des communistes. Ça faisait longtemps qu'on avait pas vu ça!

jeudi 8 juillet 2010

Le Docteur associé!

C'est avec plaisir que je vous informe que je viens de m'associer avec Rôliste.tv pour la diffusion de mes critiques. Cette association permettra une plus grande diffusion de notre passion : le jeu de rôle.

Vous pouvez écouter mes critiques à ces adresses :

www.ikosa.net
www.roliste.tv

Merci à tous de propager notre passion!

Critique #56 - Shadowrun - Augmentation

Chrome, organes et des augmentations

samedi 26 juin 2010

10 000!

Merci à tous les rôlistes du monde! Je viens d'atteindre le cap des 10 000 visionnements.

mardi 25 mai 2010

Le Docteur opère maintenant sur Facebook!

ET oui! J'ai un groupe sur Facebook. Il le fallait bien, tout le monde est sur Facebook aujourd'hui!

Suivez le Docteur dans l'élaboration de ses critiques, découvrez ses nouveaux achats et encore plus... (je ne sais pas quoi encore, mais ça viendra!)

Pour vous abonner, rendez-vous ici.

mardi 11 mai 2010

Nouvelles du bout du monde

Bonjour tout le monde!

J'écris ce message pour vous dire ce qui en est avec les activités du Docteur.

Pour ceux qui suivent les critiques, il ne faut pas désespérer car je suis en train d'en écrire deux. Pourquoi deux? Parce que j'ai pas mal de difficulté à me concentrer : ces lectures ne sont pas les plus intéressantes que j'ai fait. Mais ça s'en vient.

Autre chose, la campagne de Warlord of the Accordlands avance rondement. Les joueurs commencent à voir apparaître un début d'intrigue. Je me demandais aussi combien êtes-vous à écouter les aventures des Aventuriers du Bas-St-laurent (nom temporaire de notre groupe de jeux de rôle... si vous avez une suggestion, n'hésitez pas, laissez un commentaire)? Laissez un commentaire... s'il y a des auditeurs...

Mon petit site web est en formation. Mais jepense que je vais avoir besoin d'aide : mon talent de programmation HTML ne dépasse pas les réflexes conditionnés de ma formation scolaire. Mais ça risque d'être intéressant.

lundi 3 mai 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 9

Dans l'épisode 9, les joueurs font la connaissance d'un lac bouillant et de trois harpies. Ces gentilles dames ont la fâcheuse habitude de rendre "bersek" leur victime... Un moment assez jouissif pour un maître du jeu. Ensuite, les joueurs s'invitent dans la forteresse de Sorcha, une étrange socière qui a construit un tour noire. Cette tour semble être la cause de la migration mystérieuse des monstres. Bonne écoute!

dimanche 25 avril 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 8... à l'eau!

Horreur! Malédiction!

La pile dans le microphone était morte! Sans la savoir, j'ai enregistré trois heures de silence!

Horreur! Malédiction!

Mais il ne faut pas se décourager! À la session 9, je ferai un résumé assez précis des événements qui se sont déroulés à la session 8. Vous entendrez que vous n'avez pas manqué beaucoup de chose... sinon l'apparition soudaine de cyclopes sur une plaine... et l'entrée en scène de mon nouveau personnage non-joueur, Ciril, en remplacement de Lileth, lynché par une foule en colère.

dimanche 18 avril 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 7

Dans ce 7ième épisode de la campagne de Warlord of the Accordlands, mon joueur (il en manque encore un... qui devrait être là la semaine prochaine) termine d'éplucher les pistes de du kidnapping du Cardinal Uloff. La séance la plus "role-play" depuis le commencement et avec en prime, aucun bafouillement de ma part!

The D&D game : geek with no life

Critique #51 - World's Largest Dungeon

Un Total Party Kill... Ça vous intéresse?

vendredi 16 avril 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 6

Dans l'épisode #6, avec bébé en pleure et autres effets sonores, mon joueur a découvert un culte secret, interdit par la Tempête. Après quelques minutes d'enquête, il fonce dans leur repère. Avec un Deus Ex Machina, il sauve Khane de la mort et remonte la piste du cardinal.

mercredi 14 avril 2010

Dans un prochain avenir

Pour ceux et celles qui se demandaient où était passé le Docteur, et bien sachez que je n'étais pas très loin de mon ordinateur et de mes suppléments de jeux de rôle. En effet, j'attends l'arrivé de nouveaux livres que j'ai commandé à différents vendeurs sur Ebay. Jen ferai la critique dans les prochains mois.

Côté jeux de rôle, je poursuis avec assiduité la campagne de Warlord of the Accordlands. Si vous voulez nous suivre, l'enregistrement des séances est diponible pour le téléchargement dans le menu de droite.

Comme projet "on the side", j'en suis à la création d'un site web qui contiendrait seulement la préparation que j'effectue pour les campagnes que je veux ou que je fais jouer. Autrement dit, on pourra y retrouver les aides de jeux, les cartes, les règles maisons, PNJ, etc. d'une campagne en particulier. Pour le moment, j'écris la section pour le World's Largest Dungeon. Le site de base devrait contenir des informations pour le World's Largest Dungeon, le World's Largest City, The Thousands Thrones et la campagne de Warlord of the Accordlands. Plus de détail à venir!

mardi 6 avril 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 5

Pour l'épisode 5, mon joueur (il en manquait un) va retrouver son contact dans la ville de Haranshee. Le groupe sous le contrôle de l'Assassin, se fait embaucher pour retrouver le Cardinal Uloff, un haut dirigeant de l'Église de la Tempête, venu consacrer une église. C'est l'enquête qui commence...

jeudi 1 avril 2010

Des papiers à brûler : Beyond the Mountains of Madness

Parlons, mes amis, de Beyond the Mountains of Madness (BtMoM). J’ai lu voilà quelques semaines que la maison d’édition française Sans-Détour s’apprêtait à traduire cette méga-campagne pour l’Appel de Cthulhu. Chapeau à Sans-Détour de reprendre le flambeau de Descartes et de faire des produits de si bonne qualité et combien impossible à acheter.

Cependant, je tiens à dire à ceux qui n’ont jamais joué cette campagne que vous allez être déçu. Et oui, je l’avoue, j’ai fait jouer cette campagne et maintenant je crois que c’est la campagne la plus fade et la plus injouable que j’ai jamais fait jouer. Et vlan! Vous savez, BtMoM possède une aura magique, un hype comme disent mes voisins du Sud, qui voile les insurmontables faiblesses de cette campagne.


«Wow! Les Grands Anciens! Wow! L’Antarctique!»

En effet, comment comprendre cette aura magique sans parler de At the mountains of madness, nouvelle écrite par Lovecraft? Pour les hardcore gamers et fanboy de l’Appel de Cthulhu, cette nouvelle est la meilleure de Lovecraft. Et j’en suis un. Quand j’ai appris l’existence d’une campagne qui faisait redécouvrir la cité des Grands Anciens, j’ai commencé à fantasmer : il fallait que je fasse jouer cette campagne!

Malheur à moi!

Cette campagne est vraiment nulle. Les événements s’y déroulant sont tout aussi nuls : il n’y a rien d’excitant à se rendre en Antarctique, il n’y a rien d’excitant à chercher le saboteur dans le navire, il n’y a rien d’excitant à enquêter et il n’y a rien d’excitant à vérifier des listes d’équipements.

«Fuck les pingouins albinos! Fuck les inventaires!»

Les maudites listes d’équipements. Une des activités des HÉROS (vous savez, ceux qui sont autour de la table et qui doivent accomplir des actions héroïques pour sauver le monde) est de vérifier l’inventaire du navire. Ouf! Quelle activité rôlistique! Pas une liste, pas deux listes, mais sept listes! Le problème est qu’ils vont découvrir qu’il manque des équipements! Re-ouf! On s’en fout! Quand ils vont mettre le pied sur la Glace, pensez-vous une seconde que la gestion de l’inventaire aura changé quelque chose à cette campagne?

NON!

Surpris? Et bien pas moi!

Seul un gardien des arcanes complètement défoncé pourrait dire à ses joueurs : « Désolé, mais t’as pas vérifié correctement l’inventaire du navire et les outils dont le mécanicien a besoin ne sont pas de la bonne taille pour effectuer la réparation du moteur de l’avion... Vous ne pouvez pas vous envoler vers les montagnes. Il ne vous reste plus qu’à retourner à New-York. La campagne est terminée.»

«Dans cette campagne, l’inaction est une action valable»

Lorsque les joueurs et l’équipage sont rassemblés à New-York, quelques jours avant le départ, il ne se passe rien! Aucun événement, pas même un événement qui mettrait en péril l’expédition. Le feu? Oui il y un feu, mais ce n’est pas du jeu de rôle, c’est une scène scriptée. Les journalistes omniprésents qui fouillent le passé des investigateurs font sourire, mais ne changeront rien à l’histoire, les rencontres avec les scientifiques n’apportent rien de plus à la campagne sinon qu’un simple avertissement.

Les Allemands font n’importe quoi : la mort du capitaine Douglas ne sert à rien car toutes les pistes d’enquête que les joueurs auraient pu tirer profit sont déjà froides dès le départ.

Et si vous suivez l’échéancier de la campagne, les joueurs ne font rien d’autre que du travail de gestion. À quoi bon jouer si le mince fil conducteur s’évapore dès que les joueurs s’en approchent?

Vous savez, si vous voulez vraiment rendre cette campagne intéressante, il n’y a qu’une chose à faire : ne faire jouer que la fin. Oubliez la vérification de l’inventaire! Oubliez les journalistes! Oubliez les fausses tentatives de sabotage! Oubliez la petite escapade sans but en Australie! Oubliez les 200 pnj de la campagne! Oubliez tout ça et dites à vos joueurs ceci : «Qui veut donner sa tête pour sauver l’humanité?»

De cette manière, vous économiserez votre temps et pourrez faire jouer Tatters of the King.

Et cette campagne ne se termine jamais! Le retour en bateau vers la civilisation est un ripp-off de Alien. Horreur! La campagne est déjà un fiasco, pourquoi vouloir réanimer un cadavre?

J’ai entendu dire que cette campagne devait être jouée par des joueurs méticuleux, des joueurs qui aiment les détails, la précision, qui aiment couper les cheveux en quatre. Fuck! C’est trop donner de qualité à cette campagne!

Réveillez-vous! Ce n’est pas parce qu’une campagne plagie fidèlement une nouvelle de Lovecraft qu’elle est nécessairement viable dans un jeu de rôle!

Quelques fois, il y des mythes qui sont tenaces…

dimanche 28 mars 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 4

Dans le quatrième épisode de la campagne de Warlord of the Accordlands, les joueurs terminent de faire le ménage du Temple de la Flamme Éternelle, trouvent le Cristal de la Corrosion, sauvent Brenin l'artisan nain et reçoivent des objets magiques... Une partie normale quoi?!

lundi 15 mars 2010

Critique #50 - Mage the Awakening - Guardians of the Veil

Et bien... voilà la critique 50.

Warlord of the Accordlands - épisode 3

L'épisode 3 de la campagne de Warlord of the Accordlands est en ligne! Vous la trouverez sur votre droite. Cette semaine, mes joueurs quittent la forteresse de Ghostwood pour la forêt de Myreth, à la recherche d'un nain.

vendredi 12 mars 2010

Le retour du Messager!

C'est confirmé! Les Masques de Nyarlathotep sera réimprimé ce printemps!

Praise the Lord!

dimanche 7 mars 2010

Warlord of the Accordlands - épisode 2

L'épisode #2 de la campagne Warlord of the Accordlands est en ligne! Vous pouvez télécharger l'épisode sur votre droite, dans la section "Campagnes du Docteur".

Clique droit et "enregistrer sous" pour commencer le téléchargement.

vendredi 26 février 2010

Les feuilles de personnages

Comment créer des personnages avec des attributs plus haut que 17? D'ordinaire, je fais lancer 4d6, on relance les 1 et on garde les trois scores les plus élevés. Cette méthode permet d'avoir des résultats assez équilibrés.

Mais pour Accordlands, j'ai décidé que je voulais des héros. Alors j'ai fait lancer 4d6 et mes joueurs ont additionné les résultats sans rien retirer. D'où la présence d'un 22 ou encore d'un 10.
Accordlands s'annonce une campagne d'endurance pour le maître, les joueurs et les personnages, alors je ne voulais pas avoir une mort tragique sur la conscience (un guerrier de 10 pv subit une attaque sournoise de 1d8+1d6 de la part d'un voleur...) dès le début.







lundi 22 février 2010

Warlord of the Accordlands

Compte-rendu de la première session de la campagne de Warlord of the Accordlands.

Étant donné que je n’ai pu faire l’enregistrement de la première session de la campagne de Warlord of the Accordlands pour des raisons trop longues à expliquer, je vous propose le compte-rendu de la première session.

Maël de Calenar, personnage joué par Sébastien, est un assassin qui a reçu le contrat de tuer un elfe qui est emprisonné dans le donjon de la forteresse de Ghostwood. Mal’hack, personnage joué par Jonathan, est un guerrier avec une force exceptionnelle et d’une laideur tout aussi exceptionnelle, se dirige lui aussi vers la forteresse de Ghostwood parce qu’il s’est fait engager par les Cavaliers Noirs, une compagnie de mercenaires, pour assurer la sécurité dans la forteresse. En effet, la tension est très élevée dans la forteresse car un traité de paix historique va être signé sous peu entre les elfes et les Andovariens. Cette paix sera fragile, mais, comme plusieurs personnes semblent le penser, sera le début d’une nouvelle ère de stabilité dans le monde de l’Accord.

Durant la première partie de l’aventure, les personnages découvrent que toutes les races ont envoyé une délégation à Ghostwood pour assister à la signature du traité. Les Nothrog, que tout le monde déteste, sont venus voir à qui profiterait la signature du traité. Les Deveneriens sont ici car ils cherchent à tuer un espion elfe qui est enfermé dans le donjon de la forteresse. Son of the Clouds (Fils des Nuages), ambassadeur du royaume libre de Llyr, pays alliée des Andovariens, est venu à Ghostwood pour s’assurer que les Andovariens respectent leur alliance.

À travers toutes ces personnes, il y a des marchands, des mercenaires et les gardes de la forteresse. Ces derniers sont appuyés par un régiment d’elfes qui a pris position dans le boisé dans les murs de la forteresse. Pour le moment, le donjon est inaccessible car les ambassadeurs andovariens et elfes finalisent les derniers chapitres du traité de paix.

Après quelques tergiversations, les personnages rencontrent Khane de Ghengis, un paladin du camp des Deveneriens, qui veut lui-aussi entrer dans le donjon pour atteindre l’espion elfe et le tuer. L’assassin, déguisé en paysan, s’allie au paladin et au guerrier pour entrer dans la forteresse. Mal’hack le guerrier se lie avec les Deveneriens pour apporter la preuve de la mort de l’elfe au chef de la délégation devenerienne. Un trio d'aventuriers est maintenant formé.

Dans l’ombre, une elfe suit ce groupe d’intérêt commun.

Personnages-joueurs :

Maël de Calenar, humain assassin niveau 1, joué par Sébastien.

Mal’hack, humain guerrier niveau 1 joué par Jonathan.

Personnages non-joueurs :

Khane de Ghengis, Devenerien paladin niveau 1,

Lilleth, elfe scout niveau 1.

samedi 2 janvier 2010

L'informatique!

Je vais avoir un peu de retard dans la publication de ma première critique de l'année puisque je vais formater mon ordinateur. Le temps de réinstaller les logiciels, de vérifier si tout fonctionne, je pense avoir terminé d'ici quelques jours.

Je ne perds pas espoir et vous non plus... j'espère...