mercredi 25 août 2010

Quand la fiction n'est pas assez fiction...

Lors de ma dernière critique, j'ai parlé d'une unité de l'armée mexicaine qui avait déserté pour travailler sous les ordres d'un cartel de la drogue.

Et bien sachez mes amis que cette histoire est vraie! Je viens d'en avoir la confirmation en lisant cet article.

Alors je me pose une question : est-ce que Shadows of Mexico est un guide de la violence mexicaine camouflé en supplément de jeu de rôle? C'est dire que la fiction n'est pas assez fiction...

2 commentaires:

  1. De tout temps, les jeux de rôle ont flirté avec la réalité AMHA et comme tu l'as déjà dis dans ta critique, ça rajoute un plus

    RépondreSupprimer